English
background
Diplôme National d'architecte

Les études se déroulent sur 6 années et aboutissent à la délivrance du diplôme national d’architecte qui permet l’inscription à l’Ordre National des Architectes de Tunisie.

Diplôme National d'architecte

le programme doit permettre aux étudiants d’acquérir, à la fin de leur cursus, des niveaux de conscience, de compréhension et des aptitudes (capacités, habilités), dans les domaines qui concernent l’architecture, sur la base des critères de performance suivants :

1 – Le niveau d’expression écrite et orale :
Aptitude à parler et à disserter, sur un sujet relatif au programme professionnel.

2- Le niveau graphique :
Capacité à employer le moyen de représentation approprié, y compris les techniques informatiques, pour communiquer les éléments formels essentiels à chaque étape de la programmatique et du processus de création.

3 – L’aptitude à la recherche :
Capacité  à employer les méthodes basiques, pour la collecte et l’analyse des données, afin d’instruire tous les aspects de la programmation et du processus de création.

4 – Le niveau critique :
Capacité à faire une analyse et une évaluation complètes d’un bâtiment, d’un complexe immobilier ou d’un espace urbain.

5 – Le niveau de conception fondamental :
Capacité  à appliquer les principes organisationnels, spatiaux, structurels et constructifs basiques pour la conception et le développement des espaces intérieurs et extérieurs, des entités et des composantes du bâtiment.

6 – Le niveau de collaboration :
Habilité à identifier et à assumer des rôles divergents qui maximalisent les talents individuels et à coopérer, avec d’autres étudiants, lors des travaux ou recherches de groupes.

7 – Le comportement humain :
Etre au courant des théories et méthodes d’investigation qui permettent de clarifier les relations entre le comportement humain et l’environnement physique.

8 – La diversité humaine :
Etre au courant de la diversité des besoins, des valeurs, des normes de comportements, des schémas spatiaux et sociaux qui caractérisent les différentes cultures ainsi que des implications de cette diversité, dans le rôle sociétal et la responsabilité des architectes.

9 – L’utilisation des références :
Capacité à fournir une justification cohérente,  pour les référents programmatiques et formels employés dans la conception et le développement des projets architecturaux et urbains.

10 – Les traditions régionales et nationales :
Compréhension des traditions nationales et de l’héritage de l’Afrique du Nord, incluant les traditions vernaculaires, en matière d’architecture, d’urbanisme et de paysagisme.

11 – Les traditions occidentales :
Compréhension des canons de l’architecture occidentale et des traditions de l’architecture, du paysagisme et de l’urbanisme ainsi que des facteurs climatiques, technologiques, socio-économiques et des autres facteurs culturels qui les ont déterminés.

12 – Les traditions non occidentales :
Etre au courant des canons parallèles et divergents ainsi que des traditions de l’architecture et de l’urbanisme, dans le monde non occidental.

13 – La préservation de l’environnement :
Compréhension des principes de base de l’écologie et des responsabilités de l’architecte, dans la préservation de l’environnement et la conservation des ressources, à travers l’architecture et l’urbanisme.

14 – Accessibilité :
Capacité à concevoir, à la fois le site et le bâtiment pouvant convenir aux individus ayant des capacités physiques variées ;

15 – Les conditions du site :
Capacité à prendre en compte les caractéristiques naturelles et constructives du site, pour développer un programme et concevoir un projet.

16 – Les systèmes de l’ordonnancement formel :
Compréhension des fondements de la perception visuelle et des principes et systèmes d’ordre qui articulent les formes bi et tridimensionnelles, la composition architecturale et les formes urbaines.

17 – Les systèmes structurels :
Comprendre les principes du comportement structurel, à travers la résistance à la gravité et aux forces latérales ainsi que l’évolution, la portée et les applications appropriées des systèmes structurels contemporains.

18 – Les systèmes environnementaux :
Comprendre les principes de base qui déterminent la conception des systèmes environnementaux, incluant les systèmes acoustiques, l’éclairagisme et le conditionnement climatique ainsi que l’utilisation de l’énergie.

19 – Les systèmes de sécurité :
Comprendre les systèmes de base qui régissent la conception et la sélection des systèmes et des sous systèmes de sécurité dans les bâtiments.

20 – Les systèmes d’enveloppe des bâtiments :
Comprendre les systèmes de base qui régissent les systèmes d’enveloppe des bâtiments.

21 – Les équipements des bâtiments :
Compréhension des principes de base qui régissent la conception des équipements des bâtiments, incluant la plomberie, l’électricité, la circulation verticale, les systèmes de communications, la sécurité et la protection incendie.

22 – L’intégration des systèmes de base, dans le bâtiment :
Capacité à évaluer, à sélectionner et à intégrer, dans la conception des bâtiments, des systèmes structurels, des systèmes environnementaux, des systèmes de sécurité, des systèmes d’enveloppe et des équipements

23 – Les responsabilités légales :
Compréhension des responsabilités légales des architectes dans les domaines de la santé, de la sécurité et du bien-être, des droits de propriété, de l’ordonnancement du zoning et des lotissements, des codes de la construction, de l’accessibilité et autres facteurs affectant la conception, la construction et la pratique architecturale.

24 – La conformité aux codes de la construction :
Compréhension des codes, des régulations et des standards applicables à un site donné et à la conception d’un bâtiment, incluant les classifications des occupants, les hauteurs et surfaces conventionnelles des édifices, les types de construction, les exigences de séparations, les exigences d’occupations, les moyens d’assainissement, la protection incendie et la structure

25 – Les matériaux de construction et les assemblages :
Compréhension des principes, des conventions, des standards des applications et des restrictions relatives à la manufacture et à l’usage des matériaux de construction et des assemblages

26 – L’économie du bâtiment et le contrôle du coût :
Etre au courant des principes de financement, de l’économie du bâtiment et du contrôle du coût de la construction, pour en tenir compte, dans le cadre de la conception d’un projet spécifique.

27 – Le développement détaillé du projet :
Capacité  à évaluer, sélectionner, configurer et détailler, comme partie intégrante du projet, des combinaisons appropriées de matériaux de construction, des composants et des assemblages, afin de satisfaire les exigences des programmes du bâtiment.

28 – La documentation technique :
Capacité  à établir des descriptifs techniques et de la documentation, à des fins d’examens critiques et de construction.

29 – Le plan détaillé :
Capacité à produire un projet d’architecture déterminé par un programme complet, du projet schématique, au développement détaillé des espaces, avec les systèmes structurels et environnementaux, les dispositions de sécurité, les sections des murs et les assemblages des composants, de manières appropriées et à évaluer le projet terminé, relativement aux critères du programme.

30 – La préparation du programme :
Capacité  à assembler un programme complet, pour un projet d’architecture incluant une évaluation du client et des besoins de l’utilisateur, une présentation critique des référents appropriés, un inventaire des espaces et équipements exigés, une analyse des caractéristiques du site, une présentation des lois et des normes appropriées ainsi qu’une évaluation de leurs implications sur le projet, enfin, une définition des critères sélectifs, relatifs à la nature du site et à l’évaluation du projet.

31 – Le contexte légal de la pratique architecturale :
Etre au courant du contexte légal dans lequel les architectes pratiquent, être au courant des lois se rapportant à l’enregistrement professionnel, aux contrats de service professionnel ainsi qu’à la structure des organismes concepteurs et des entités légales annexes.

32 – La gestion de l’organisation pratique :
Etre au courant des principes de base de l’organisation administrative, de la planification du travail, du marketing, de la  négociation, de la gestion financière et de la direction s’appliquant à la pratique de l’architecture.

33- Les contrats et documents :
Etre au courant des différentes méthodes de désignation des projets, des formes correspondant aux contrats de service et des types de documents demandés, dans le sens d’un service professionnel compétent et responsable. <

34 – Les différents corps de métier :
Compréhension du rôle des corps de métiers, dans le développement professionnel et des droits et responsabilités réciproques des collaborateurs et employés.

35 – Le leadership des architectes
Etre au courant du rôle essentiel des architectes, dans le domaine de la conception, du développement de la conception, pour contacter l’administration, ce qui inclut la sélection et la coordination des disciplines associées, l’évaluation après occupation des bâtiments et la facilité de gestion.

36 – Le contexte de l’architecture :
Etre au courant des changements qui arrivent- et qui sont arrivés- dans les domaines sociaux, politiques, technologiques, écologiques et économiques en ce qui concerne la pratique de l’architecture.

37 – L’éthique et le jugement professionnel :       
Etre au courant des questions d’éthiques prises en considération dans l’élaboration des jugements professionnels, relativement au projet et à la pratique de l’architecture. 

Pour vous inscrire, vous devez remplir le formulaire de demande d’admission. 
Pour répondre à toutes vos questions, n'hésitez pas à nous contacter.
© Copyright 2010 - 2018, Université Tunis Carthage, Tous les droits réservés
Développé par Tanit web