fbpx

Les recherches de Dr. Hchaichi et Dr. Aloui dans le Top 10 mondial sur la plateforme SSRN

La crise liée au COVID-19 et le confinement ont renforcé la volonté des professeurs chercheurs de CBS – Carthage Business School –  de l’UTC et les ont poussé à apporter une valeur ajoutée dans le domaine de la recherche à l’échelle mondiale.

Ainsi, Dr. Aloui et Dr. Hchaichi, en collaboration avec Dr. Khaled Guesmi Directeur du Centre de Recherche sur l’Énergie et le Changement Climatique à PSB – Paris School of Business et Dr. Stephan Goutte de l’Université de Versailles, ont publié, sur la plateforme SSRN, une plateforme référentielle internationale consacrée à la diffusion de la recherche dans plusieurs domaines, leur article intitulé, « L’impact de COVID 19 sur le pétrole brut et le gaz naturel », classé dans le top 10.

Quel est l’objet de la recherche ?

Le 12 mars 2020, la chute brutale du prix du pétrole brut américain à 30 dollars s’explique par la propagation de la pandémie du coronavirus et l’incapacité de l’OPEP à conclure un accord sur les quotas de production. Cette étude a été réalisé pour évaluer l’impact des chocs COVID-19 sur les marchés de l’énergie à terme, en particulier sur les indices S&P GS du pétrole brut et du gaz naturel. Les résultats confirment que les indices S&P GS des matières premières énergétiques répondent au choc COVID-19 qui varie dans le temps en raison de facteurs fondamentaux ainsi que de facteurs comportementaux et psychologiques.

La baisse des prix à terme du pétrole est en partie due à un déséquilibre structurel entre l’offre et la demande, notamment à une forte diminution de la demande d’énergie suite au COVID 19 dans les grands pays émergents comme la Chine et à un choc pétrolier provoqué par des désaccords entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et la Russie, déclenchant la chute des prix du pétrole au comptant. En outre, la propagation du virus aux États-Unis a eu un impact négatif sur le marché à terme des matières premières.

D’autre part, selon les théoriciens de la finance comportementale, les fluctuations des indices des matières premières sont liées aux attentes des investisseurs. En effet, pendant la crise, les spéculateurs, dans une logique purement financière, se sont tournés vers les marchés des matières premières pour augmenter leurs rendements, ce qui a entraîné une légère hausse des indices à terme des matières premières lors du krach boursier.

Les perspectives à court terme du marché à terme des matières premières dépendront de l’efficacité de la politique gouvernementale visant à contenir l’épidémie de COVID-19 et à atténuer l’impact de la crise sanitaire mondiale sur l’activité économique.

Téléchargez l’article pour en savoir plus sur « L’impact de COVID 19 sur le pétrole brut et le gaz naturel ».

Où est-il classé ?

Ce document de recherche a été classé parmi les 10 documents les plus téléchargés au monde dans le cadre du SSRN sous la rubrique secteur de l’énergie. Une fierté pour l’UTC qui dispose d’un corps enseignant de qualité et ne peut que renforcer sa réputation au niveau international.

Qui a participé à l’élaboration de cette recherche ?

L’UTC encourage les collaborations internationales et accorde beaucoup d’importance à ce genre de partenariat qui ne peut être que bénéfique pour toutes les partie.

Hchaichi et Aloui ont collaboré avec des professeurs internationaux : Stéphane Goutte, de l’Université de Versailles et Khaled GUESMI, directeur du Centre de Recherche sur l’Énergie et le Changement Climatique (CRECC) – à PSB Paris School of Business.

Qui sont le Dr. Hchaichi et le Dr. Aloui :

Dr. Rafla Hchaichi, professeur adjointe d’économie à Carthage Business School, au sein de l’UTC – Université Tunis Carthage. Les recherches de Dr. Hchaichi portent sur la gouvernance publique (New Public Management, Total Quality Management) et plus précisément sur les facteurs déterminants de la mise en œuvre réussie des démarches qualité dans le secteur public tunisien. Parmi les cours qu’elle enseigne à la CBS – UTC figurent Introduction à l’Économie, Economie Monétaire, et Commerce International.

Dr. Donia Aloui, professeur adjointe d’économie à Carthage Business School, au sein de l’UTC – Université Tunis Carthage. Les recherches de Dr. Aloui portent sur

l’impact des politiques monétaires non-conventionnelles dans un environnement riche en données, la courbe des taux de rendements, les modèles bayésiens à paramètres variables dans le temps, les modèles à facteurs dynamiques, les effets du changement climatique sur les systèmes économiques et financiers, l’impact du COVID-19 sur le marché de l’énergie. Parmi les cours qu’elle enseigne à la CBS – UTC figurent Mathématiques I et Mathématiques II.

L’UTC – Université Tunis Carthage – met tout en œuvre pour offrir à ses professeurs un cadre propice à leur développement, des collaborations internationales et l’encadrement nécessaire à leur réussite. Grâce à un effort collectif, l’UTC se positionne aujourd’hui comme un leader dans le domaine de la recherche dans le secteur privé en Tunisie.